Hervé Amiard Photographe culinaire

    home
  1. Page d'accueil
  2. Photographes
  3. Photographe culinaire

Photographe culinaire:
1 article dans cette rubrique.

En Bref EN BREF

Liens LIENS

Extra EXTRA

Hervé Amiard

     le 31/03/2007

Photographie

Hervé Amiard Photographe Culinaire
Hervé Amiard est considéré comme le photographe des grands chefs. Il possède un talent hors du commun pour mettre en valeurs les plats cuisinés ainsi que les aliments. Il a participé à de nombreux ouvrages sur la cuisine, et son milieu. Il côtoie donc la crème de la crème de la cuisine mondiale (Joël Robuchon, Alain Senderens, Alain Ducasse, ...).
Il a signé de nombreuses photographies que vous pouvez retrouverez dans tous les magazines. Il s'est illustré par la création d'un livre avec son amis Joël Robuchon édité au Japon: L'art de vivre de Joël Robuchon en 5 Volumes ou toutes les photos ont été prisent en noir et blanc. Nous avons trouvé peu d'informations sur ce personnage emblématique de la photographie culinaire mais nous n'hésiterons pas à compléter cet article dès que nous aurons plus de  détails sur son parcours.
 Voici quelques une de ces parutions:
 "Menus Tonics", "Tout ce que vous devez avoir goûté au moins une fois dans votre vie", "L'atelier de Joël Robuchon",
 "Cuisine toscane à Villa Gamberaia", "Saveurs marocaines", "Recettes branchées", "Desserts en liberté",
 "Soupes, potages et consommés", "Recettes branchées pour homme seul", "Poissons, coquillages et crustacés",
 "Bouchées exotiques",  "Alain Ducasse, Bernard Loiseau, Joël Robuchon racontent la cuisine aux enfants",
 "Les dimanches de Joël Robuchon", "L'atelier de Alain Senderens".

Voici une biographie envoyée pour vous lecteur de Photographik Studio par Hervé Amiard  lui même.

À treize ans, Hervé Amiard  se voit offrir son premier  appareil photographique, un  « Zénith  E »  avec lequel  il réalise  ses premières  photographies :  des paysages et des  portraits de ses  amies. À quinze  ans, tout en  continuant ses études au lycée, il devient pigiste dans un journal local pour lequel il  couvre les concours de belote et de pétanque. Mais c'est sur les conseils du  proviseur de son lycée  qu'il arrête ses  études, avant d'être  renvoyé de l'établissement scolaire.  Il est  engagé alors,  par Philippe  Moulinet au  service couleur  de Picto, rue  Delambre, ou  il réalisera,  après une  d'année d'apprentissage,  en 1974, les tirages de  la Photokina. Assistant de  Paul de Cordon, il  apprend le noir et blanc, et surtout découvre  l'univers très parisien d'un studio de  mode et de publicité. Engagé par l'AGPI, il devient photographe à « Paris-Normandie » et  au  «  Figaro  ».  En 1977  une  première  exposition  de  ses photographies s'intitulera  : «  Trois années  de petits  reportages »  et dès  son retour  du service militaire, il devient pigiste à l'agence Gamma. En 1979, après  quelques essais photographiques dans la mode, pour  Madame Grès, il rencontre à Paris  le photographe Jean Pierre Fouchet et prend très vite goût aux « natures mortes  ». Dès 1981, il se spécialisera dans  la photographie culinaire et l'art de  vivre, et installera son studio à  Neuilly-sur -Seine. Ses photographies sont  publiées dans  les  plus  prestigieuses revues  françaises  :  Elle, Marie-Claire,  Marie -France, Madame Figaro, Cosmopolitan, Femme, Globe, Figaro-Magazine..., et  chez les  plus  grands éditeurs  :  Orban, Lattès,  Flammarion,  Contrejour, LeChêne, Hachette...

Il travaille sur  la technique du  portrait noir et  blanc, à la  chambre 4x5 et Vincent Léry,  directeur de  création, fait  paraître en  1990 dans  le magazine Globe, son  premier portfolio  de portraits.  En 1991,  il expose  à Neuilly ses portraits de «  Voisins ». Hervé  Amiard rencontre Mark  Grosset et collabore  à l'agence Rapho. La même année, après la sortie de son livre « Portraits de Chefs »,  aux éditions  Contrejour, il  réalise, à  Paris, la  première exposition  de photographies culinaires. En  1992, pour les  Éditions du Chêne,  il découvre le chef Joël Robuchon et illustre son livre « Les Dimanches ». De leur amitié et de leur complicité, plusieurs livres seront édités en commun, dont « L'Art de vivre », en cinq volumes, pour un éditeur japonais, en 1994. Hervé Amiard restera plus d'une année dans l'univers passionnant  du nouveau restaurant de Joël  Robuchon, dès son ouverture à Paris.

Après le Japon, il réussit à imposer sa vision du reportage noir et blanc aux éditions Hachette pour sa série de livres « Les Maîtres de la Gastronomie ». Le premier volume fut « l'Atelier de Robuchon ' » (1996), suivi par « l'Atelier de Senderens ' » (1997) avec Eric Orsenna, et enfin « l'Atelier de Ducasse » en 1998, dans lesquels ses photographies noir et blanc de reportages, font découvrir aux lecteurs, pour la première fois, les coulisses de ces grands restaurants. Le livre « culinaire » devenait un livre de photographies d'auteur. Herve Amiard est devenu, par la suite, le photographe des grands chefs. Avec le soutien de Kodak, de Rush-Labo et de Pin-Up, il prépare une grande série de portraits de photographes, et la galerie Contrejour expose ses « Gueules de photographes ». En 1995, il fonde l'agence Planet, avec plusieurs amis photographes et en 1997, après deux années de reportages, l'Imprimerie Nationale édite son travail sur « Naissance de Paris » magnifique livre d'archéologie. En 1996, il expose son travail sur les coulisses des grands restaurants, au 8 ème « Visa pour l'image » à Perpignan. Ensuite, en 1998, les éditions Blanche éditent son premier livre érotique « Extases Anonymes ». Avec ses amis chefs (Robuchon, Ducasse et Loiseau) il décide la réalisation d'un grand livre de cuisine pour les enfants au profit d'une association pour l'enfance. Sa fille, Faustine, participera à ce projet en peignant toutes les photographies de son père, et en y ajoutant des superbes collages. Passionné par l'image sous toutes ses formes, en 1996, il se met à la réalisation de courts-métrages, toujours sur les grands chefs, mais attendra le nouveau siècle pour les réaliser en numérique. Il réalise, alors, des clips sur les coulisses des grands restaurants toujours en noir et blanc. Ne voulant jamais se retrouvé prisonnier de son studio, il réalise en reportage "saveurs du Maroc" et "Cuisine Toscane", toujours en lumière du jour. Pour son livre sur le chef E.Frechon, au Bristol, il rend un hommage en clin d'oeil à Irvin Penn.Pour le nouveau siecle, le photographe des "chefs" devient critique gastronomique, et s'amuse de bon coeur de se nouveau pari.En 2003, lassé par la vie "parisienne" et surtout par l'effondrement de la photographie, il rachete une charmante auberge dans le Pays d'auge, proche de Deauville, et accueille avec grand plaisir ses amis "chefs".
Depuis sa normandie, herve amiard travaille sur les "petits cirques", encore un hommage à son premier "patron" Paul de Cordon qui réalisa le livre "instants de cirque" et surtout  en memoire de sa grand mere, issue du monde du cirque.

LISTE DES PRINCIPAUX LIVRES DE HERVE AMIARD

Les Dimanches de Robuchon (Editions Motovun Tokyo)
Les Soupes (Editions du Chêne)
Extases Anonymes (Editions Blanche)
La Cuisine du Mas Tourteron (Editions du Chêne)
Naissance de Paris (Imprimerie Nationale)
La Cuisine Toscane (Editions Noésis)
La Cuisine de Reine (Hachette)
Bouchées exotiques (Editions EPA)
Recettes Branchées (Editions EPA)
Menus toniques (Editions EPA)
Bon appétit Robuchon (Cie 12)
Saveurs de Chasse (Hachette)
La Cuisine de Joël Robuchon (Casselpaperbacks Publishers)
Saveurs Marocaines (Editions du Chêne)
400 cocktails sur canapé (Taillandier)
Le meilleur et le plus simple de la pomme de terre (Editions Laffont)
Le meilleur et le plus simple de la France (Editions Laffont)
Portraits de chefs (Editions Contrejour)
Le régime d'un gourmand (Editions Solar)
Les carnets d'Adrienne (Editions Orban)
Les carnets de Li Men (Editions Orban)
Desserts en liberté (Editions Odile Jacob)
Les dimanches de Joël Robuchon (Editions du Chêne)
Les dimanches de Bernard Loiseau (Editions du Chêne)
L'Atelier de Joël Robuchon (Hachette)
L'Atelier de Alain Senderens (Hachette)
L'Atelier de Alain Ducasse (Hachette)
Poissons, Coquillages, Crustacés (Editions du Chêne)
Le Ritz, magie d'un palace (Editions Orban)
L'Art de vivre de Joël Robuchon 5 volumes (Sankyo à Tokyo)
Chef Daniel Boulud (Assouline Newyork)
Tout ce que vous devez avoir goûté au moins une fois dans votre vie

Gueules de Photographes
"Gueules de Photographes" Edouard Boubat

Hommage à I Penn
Hommage à I.Penn tout ce que vous devez avoir gouté.... Editions du Chene

Amuse bouche
Amuse bouche

Truffes
Truffes

Soif
Soif

cirque
Cirque

Alain Senderens
Lucas-Carton "Alain Senderens"

Robuchon
J. Robuchon et son équipe

Le Bristol
Le Bristol: Eric Frechon

Langouste
Langouste

bar
bar

Provence
Provence

Filet
Filet

Eaux
Eaux

Pré-Catelan
Pré-Catelan "f. Anton"

Alain Ducasse
Alain Ducasse Monaco

Robuchon Paris
Robuchon Paris

Robuchon Paris
Robuchon Paris